En français, une question possède une forme grammaticale distincte :

  • Tu as mangé - affirmation
  • Est-ce que tu as mangé ? - interrogation

Mais le langage courant utilise fréquemment " Tu as mangé ?". Dans ce dernier cas, l'écriture ne distingue les deux formes QUE par le point d'interrogation. Pire : verbalement, la distinction ne se fait QUE par l'intonation

En LSF on retrouve ces deux notions Le SIGNE "point d'interrogation" peut très bien être mis à la fin d'une phrase (mais, pour les puristes, au début) signifiant que la phrase est interrogative. Ceci suffit à lever toute ambiguité. Néanmoins, dans le signage courant, les sourds préfèreront une simple mimique interrogative, comme n'importe qui peut émettre (plissement des yeux + coup de menton). Les deux codages pouvant se cumuler

 

Proposé par Shimrod